Église Saint-Jean-Baptiste d'Audresselles

De Wikipasdecalais
Révision de 6 avril 2015 à 16:35 par Sophie (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Église Saint-Jean-Baptiste d'Audresselles
Audresselles église2.jpg
Informations
Dédicace Saint-Jean-Baptiste
Dates de construction XIIIe ; XVIIIe
Particularités
Classement
Accessibilité



Descriptif et historique

L'église Saint Jean-Baptiste d'Audresselles, a été bâtie en grès au XIIIe siècle. Ses murailles épaisses sont percées d'archères, et sa tour située entre chœur et nef porte la trace de deux anciens bras de transept. L'édifice d'origine dont la nef était plus longue a été quasiment détruit par les guerres des XVIe et XVIIe siècles. Le porche de la nef a été refait au XVIIIe siècle et porte la date de 1769 au claveau. L'église a succédé à une ancienne chapelle seigneuriale dédiée à la Sainte Trinité, située à proximité du château de Guy d'Oderselles, sur un emplacement aujourd'hui gagné par la mer. La crypte de la chapelle disparue, creusée dans le grès, a servi encore au début du XXe siècle d'habitation.

Pierre Héliot décrit ainsi l'église en 1953 :

« Église sans caractère, très remaniée, composée d’un chœur, d’une tour centrale et d’une nef. La tour, qui remonte à la fin du XIIIe ou au XIVe siècle, fut restaurée en 1816 et, paraît-il, en 1617 et 1825 ; la voûte de son rez-de-chaussée appartient à la période flamboyante. Les croisillons ont disparu. La nef, qui se trouvait ruinée en 1715 et 1766, fut raccourcie et relevée peu après ; son pignon porte le millésime 1769. »

On compte parmi son mobilier trois tableaux datant de 1858, et un retable du XVIIIe siècle représentant sainte Véronique Giuliani.

Galerie

Bibliographie

  • Daniel Leunens, Audresselles, éléments d’une histoire, éditions A.M.A, Histopale.
  • Pierre Héliot, Églises du Moyen-Age dans le Pas-de-Calais, Commission départementale des Monuments historiques du Pas-de-Calais, tome VII, fascicules 1 et 2, 1951-1953, « Arras » p.  355.

Lien externe