Recques-sur-Course

De Wikipasdecalais
Aller à : navigation, rechercher
Recques-sur-Course
Administration
Arrondissement de Montreuil
Canton Canton de Berck
Ancien canton Ancien canton d'Étaples
Code Insee 62698
Code postal 62170
Intercommunalité Communauté de communes du Montreuillois
Statistiques
Population 278   hab.
Superficie 4,83 km2 
Densité 58  hab. par km2 
Autres
Site web Pas de site officiel


L'église
L'église

Territoire

caractéristiques générales, limites, hameaux, ...

Toponymie

  • Reka in marisco en 828, Rech en 1224, Reke en 1289, Recke en 1328, Recque-en-Boullenois au XIVe, Reque en 1429 : reke (mnl) = section rectiligne d’un cours d’eau. [1]

Géographie

  • Vue depuis la RD 127, à la sortie Nord de Recques, vers les Hallois[2]

Au premier plan, se distinguent des champs cultivés séparés par la Course. La Course est bordée de quelques arbres de hauteur moyenne et comportant plusieurs troncs, ressemblant à des aunes. Aucune visibilité sur la Course. À l'arrière-plan, émerge le coteau planté d'arbres et d'arbustes. Le coteau décroît sur la gauche. Ce paysage est très horizontal. Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique Faunistique ou Floristique de type 2, intitulée « La vallée de la Course et ses versants » par la Direction Régionale de l'Environnement du Nord-Pas-de-Calais. Ce cône de vue représente bien le caractère encaissé de la vallée de la Course, entre les coteaux.

Histoire

Recques-sur-Course est l’une des dix-sept communes qui bordent la vallée de la Course. Cette rivière est l’affluent le plus important en rive droite de la Canche. Longue de 47,5 kilomètres avec les confluents, elle prend sa source entre Courset et le hameau de Course et se jette dans la Canche à Attin.

  • Une origine incertaine

A l’exception des érudits des XIXe et XXe siècles, peu d’historiens se sont penchés sur le passé du village. Saint Josse y aurait fondé un oratoire en l’an 639. La tradition nous apprend que le saint aimait à prier auprès d’une croix de pierre sur laquelle il aurait laissé l’empreinte de ses genoux. Cet épisode n’est cependant pas relaté dans la Vita Prima, première biographie du saint rédigée au Xe siècle. L’église n’a d’ailleurs conservé aucune trace de ce culte.

Le village tire son nom du mot celtique « re » ou du terme germanique « raku », qui signifient rivière. L’existence d’un site néolithique à Fordres, hameau de Recques-sur-Course, plaide en faveur d’une occupation précoce de ce secteur. La découverte de poteries complètes duIVe siècle atteste une continuité de l’occupation du site à l’époque gallo-romaine. La première mention écrite du village n’est cependant pas antérieure au IXe siècle. Une terre nommée « Reka » figure dans le legs fait en 857 par Gontbert et son épouse Ebertrude, habitants de Steenland, à l’abbaye audomaroise Saint-Bertin. Un Jehan de Recke, vassal du seigneur d’Estrayelles est attesté en 1311 dans l’Aveu de Maintenay. Dès cette époque, les terres de Recques et de Longvilliers forment un seul domaine divisé en 1697. En 1700, le chevalier Oudart de Dixmude, seigneur de Montbrun, mousquetaire puis officier au régiment du roi achète la terre et le fief. C’est à son fils Jean-Baptiste que l’on attribue la construction de l’actuel château de Recq.

Patrimoine

Habitat

Patrimoine religieux

Patrimoine éducatif

  • École maternelle publique la Vallée de la course RPI 83

Patrimoine économique

Moulins, gares, forges, brasseries, ...

Patrimoine ethnographique

Coutumes et traditions : pratiques locales, costumes, musique, sports, gastronomie, folklore, fêtes traditionnelles, ...

Patrimoine commémoratif

Économie

Données actuelles

Infrastructures et équipements

Collectivités publiques et services : écoles, postes, piscines, bibliothèques, centres sportifs, ...

Vie quotidienne

Associations d'hier et d'aujourd'hui

Des hommes et des femmes

Démographie

Évolution démographique (Sources : Cassini[3] et INSEE[4])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.


Les maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Claudine Pruvost    
1995 2001 Daniel Pruvost    
[1971][5]   Gérard Martel   Employé d'usine
1920   André Van Robais Conservateur  
         
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Les adjoints au maire

  • 1953 [6] : Auguste Lambert.
  • 1959 [7] : André Desreumaux.
  • 1971 [8] : Auguste Lambert.
  • 1983 [9] : Edmond Radola, Auguste Lambert.

Galerie photo

Vers la galerie d'images...

Notes et liens

Bibliographie

  • Gérard Bacquet : Val de Canche, 1982, 222 p. 
  • Christian Gonsseaume : Recques-sur-Course dans Répertoire iconographique et statuaire du Pays de Montreuil, dans Sucellus, n° 53, 2002, p. 3-7
  • Albert Leroy : Les vieilles fermes du Pays de Montreuil, 1972, tome 1, 271 p. 
  • Daniel Piton : Deux céramiques du IVe siècle de Recques-sur-Course, dans Bulletin Historique du Haut Pays, n° 13, 1977, p. 124-125.
  • Philippe Valcq : Les moulins du Pays de Montreuil, 1981, 166 p. 

Notes

  1. Jacques Mahieu : Noms des lieux des cantons d'Étaples et d'Hucqueliers et de leurs confins ainsi que du littoral du Marquenterre, Mémoire d'Opale n° 3, p. 22-39
  2. Communauté de communes du Montreuillois / GRAHAL (mission de recensement du patrimoine architectural, urbain, paysager) 2007-2009.
  3. Population avant le recensement de 1962
  4. INSEE : Population depuis le recensement de 1962
  5. Recueil des actes administratifs de la préfecture du Pas-de-Calais et Bulletin d'informations administratives. Tableau nominatif des maires et adjoints du département du Pas-de-Calais élus en 1971.
  6. Recueil des actes administratifs de la préfecture du Pas-de-Calais. Numéro spécial du 5 août 1953. Tableau nominatif des maires et adjoints du département du Pas-de-Calais élus en 1953.
  7. Recueil des actes administratifs de la préfecture du Pas-de-Calais. Numéro spécial. Tableau nominatif des maires et adjoints du département du Pas-de-Calais élus en 1959.
  8. Recueil des actes administratifs de la préfecture du Pas-de-Calais et Bulletin d'informations administratives. Tableau nominatif des maires et adjoints du département du Pas-de-Calais élus en 1971.
  9. Recueil des actes administratifs de la préfecture du Pas-de-Calais de 1983. Tableau nominatif des maires et adjoints élus suite au renouvellement général des conseils municipaux des 6 et 13 mars 1983.