Abbaye du Vivier d'Arras

De Wikipasdecalais
Révision de 17 juin 2017 à 15:44 par IvanP (discussion | contributions) (Historique)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye du Vivier d'Arras
Defaut.svg
Informations
Commune Arras
Dédicace du Vivier
Dates d'existence 1649 - 1791
Ordre religieux cistercien
État actuel dans la rue du Vivier, il ne subsiste de l’ancien couvent qu’un mur et une porte, restes de l’ancienne chapelle. L’hospice des vieillards est devenue l’École supérieure des métiers d’Art.
Classement  Classé MH
Accessibilité


Historique

Abbaye cistercienne fondée en 1219 par Eustache, Sire de Neuville à Wancourt, dans un terrain marécageux. Dévastée par les crues, ravagée par les guerres, elle est transférée à Arras au milieu du XVIIe siècle. Elle servir de refuge pour les religieuses infirmes durant la Révolution, qui sont au nombre de 31 en 1790. Puis les bâtiments accueillent le collège municipal de 1808 à 1824. Ensuite les bâtiments sont affectés à l'hospice des vieillards, reconstruit par Louis Mayeur entre 1867 et 1869. La chapelle du Vivier devient en 1802 église paroissiale jusque 1866, puis sera détruite après l'édification de la nouvelle église Saint-Géry dans le style néogothique de l'architecte Alexandre Grigny.

Sources

  • Michel Tillie, Commission diocésaine du Pas-de-Calais, Le Joyel d'Arras
  • Collectif, Méaulens Saint-Géry, Mille ans d’un quartier d’Arras, 2003.
  • Collectif, Villes et villages du Pas-de-Calais en 1790, Mémoires de la Commission Départementale d'Histoire et d'Archéologie, Tomes 1-2-3, 1990.
  • Dom Jean Becquet, Abbayes et prieurés de l’ancienne France province ecclésiastique de Cambrai, Diocèse d’Arras, Revue Mabillon, 1975.
    ReligieuxPicto.png