Albert Brunois (1911-1995)

De Wikipasdecalais
Aller à : navigation, rechercher

Albert Brunois est né le 13 octobre 1911 à Arras (1, rue des Capucins), fils d'Albert Théophile Bénoni Brunois (voyageur de commerce ; originaire d'Hersin-Coupigny) et de Zélie Adélaïde Boubay. Il est mort le 9 mai 1995 à Paris.

  • Avocat. Bâtonnier du barreau de Paris.
  • Membre de sociétés savantes (Académie des sciences morales et politiques ; Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon ; Institut de France ; Société de législation comparée (président de 1974 à 1978)).
  • Distinctions honorifiques : Commandeur de la Légion d'Honneur ; Croix de guerre 1939-1945 ; commandeur dans l'Ordre national du Mérite

Ses publications

  • Nous, les avocats, Paris, Plon, 1958, 283 pages.
  • « La formation de l'avocat », dans La Vie judiciaire, 1959, n° 676, 23-28 mars, pages 1, 3.
  • Le Devenir des professions intellectuelles face à l'évolution du monde moderne, Paris, 1973.
  • « Nécrologie. Eloge de M. le Bâtonnier Jacques Charpentier », dans Revue internationale de droit comparé, octobre-décembre 1974, n° 4, pages 869-877.
  • « René Cassin (1887-1976) : nécrologie », dans Revue internationale de droit comparé, avril-juin 1976, n° 2, pages 365-368.
  • La Liberté judiciaire, honneur des hommes, Versailles, 1978, 283 pages.
  • Notice sur la vie et les travaux de Paul ArrighiParis, 1978, 16 pages.


Sources