Augustin Lesieux

De Wikipasdecalais
Aller à : navigation, rechercher
  • Augustin Lesieux est né à Sombrin. Il perd ses parents alors qu'il est jeune et est recueilli par sa sœur aînée, domiciliée à Coullemont. Ses talents d'artiste sont repérés par M. Delrue, professeur de modelage à l'école de dessin d'Arras. Dirigé ensuite sur l'école de Lille, il est présenté à l'école nationale des Beaux-Arts de Paris, en avril 1899 et est reçu dès le premier essai.
  • Artiste sculpteur. Il fut l'élève de Barrias, Contan, Rodin.
  • Il expose au Salon des Artistes Français, en 1902, et y présente le Coup de foudre.
  • Il exécuta notamment les bustes de Désiré Delansorne, Mademoiselle Doutremépuich, M. Bachala, M. Vincent, M. Magnier, le général Ditte, Narcisse Boulanger, Charles Morieux, M. Pagniez (président de la Chambre de commerce et d'industrie de Calais), M. Bodel (avocat à la cour d'appel de Paris), Victor Morel.
  • Après la Grande Guerre, il a exécuté dans le Pas-de-Calais des monument aux morts dans les communes suivantes : Ardres (monument général de Saint-Just), Les Attaques, Bapaume (monument aux députés Briquet et Tailliandier), Étaples, Guînes, Lens, Outreau, Le Portel, Saint-Laurent-Blangy, Saint-Léger.
  • Autres œuvres remarquables : Le Marche de la Vie (haut-relief exposé au Salon de 1909) ; une statue équestre du général Ditte (exposée au Salon de 1920).
  • Membre des Rosati d'Artois, à Paris.
  • Proposé à la promotion de la légion d'honneur du 14 juillet 1933.


Sources

  • Archives départementales du Pas-de-Calais, 1 W 32254 : proposition de candidature pour la Légion d'honneur.
  • La Revue Artésienne, 21 mai 1925, « Ceux de chez nous : Augustin Lesieux, statuaire » par Émile Poiteau