Bailleulval

De Wikipasdecalais
Révision de 14 avril 2019 à 20:02 par IvanP (discussion | contributions) (Patrimoine commémoratif)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Bailleulval
Administration
Arrondissement d'Arras
Canton Canton d'Avesnes-le-Comte
Ancien canton Ancien canton de Beaumetz-lès-Loges
Code Insee 62074
Code postal 62124
Intercommunalité Communauté de communes La Porte des Vallées
Statistiques
Population 268   hab.
Superficie 3,9 km2 
Densité 68,7  hab. par km2 
Autres
Site web Site officiel


L'église de Bailleulval
L'église de Bailleulval

Territoire

Bailleulval se situe dans les paysages des grands plateaux Artésiens et Cambrésiens[1].

Toponymie

  • Bailleulval et La Cauchie ne formaient sous l'ancien régime qu'une seule communauté d'habitants[2].
  • Avant la Révolution française, on trouve également le nom de la commune écrit sous la forme : Boileux-au-Val[3].
  • Hameaux et lieux-dits de Bailleulval : le Bac, Bac du Sud.

Géographie

  • Cours d'eau traversant la commune : le Crinchon.


Histoire

Balleoli vallis, n'était qu'un hameau en 1126. La terre de Bailleulval était possédée au XVIe siècle par les seigneurs de Bêvres. Elle passa au XVIIe siècle dans la famille de Béthune-Hesdigneul, par suite du mariage de Camille-Marie- Guillaume de Pietra-Sancta, dame de Bailleulval, avec Eugène-François de Béthune, chevalier, seigneur d'Hesdigneul. Une séparation de biens intervint, et elle fut autorisée à revendiquer ses droits sur le domaine de Bailleulval, en qualité de dame du lieu.

En 1711, le maréchal de Montesquiou, gouverneur d'Arras, fit camper des troupes dans les environs de Bailleulval[4].

Il semble que Bailleuval ait accueilli une maladrerie.

Patrimoine

Habitat

Ruines de l'ancien château de Bailleulval [avant 1914]
Ruines de l'ancien château de Bailleulval
  • Motte féodale (ancien château du XIIIe siècle). La commune de Bailleulval possédait une forteresse constituée d'un bâtiment principale flanqué de deux tours au sommet crénelé. L'ensemble devait être d'importance, le site s'étend sur 1 054 mètres carrés. Une bonne partie était toujours visible au XIXe siècle. Une des deux tours était encore parfaitement visible en 1925 (date d'inauguration du Calvaire de Bailleulval. Aujourd'hui, il ne reste que quelques éléments de fondation et une motte féodale, caché par un couronnement d'arbre situé juste derrière le cimetière, au bout de la rue du Château [5].
L'église et le château sur le plan napoléonien de 1813
L'église et le château sur le plan napoléonien de 1813
  • Un souterrain reliait les châteaux de Bailleulval et Bailleulmont distant d'environ deux kilomètres [6].

Patrimoine religieux

Patrimoine éducatif

Patrimoine commémoratif

Économie

Données actuelles

Infrastructures et équipements

  • Mairie de Bailleulval
  • Terrain de football de Bailleulval
  • Voie verte Dainville-Saulty
  • Le carrefour entre les routes départementales 1 et 62 a été aménagé en 1950. Avant ces travaux, le chemin départemental 62 franchit le Crinchon à Bailleulval par un passage à gué, en un point bas où convergent quatre sections de chemin (CD 62, deux branches du CD 1 et le chemin vicinal ordinaire 10 de Ransart). Lieu de fort passage, cette section était constamment en état d’humidité et se transformait en véritable bourbier lors des fortes pluies. En avril 1950, le conseiller général Georges Camus demande à l’administration des Ponts et Chaussées d’étudier la construction d’un pont à cette endroit. En décembre 1950, le Conseil général du Pas-de-Calais inscrit un crédit d’un million huit cent mille francs à son budget primitif pour l’aménagement du carrefour (construction d’un ponceau de 3 mètres d’ouverture, dalle en béton armé sur culées en maçonnerie ; aménagement des rampes et pavage du carrefour)[8].


Carrefour entre les RD 1 et 62 (en 1950, après construction du ponceau)

Vie quotidienne

Associations d'hier et d'aujourd'hui

Des hommes et des femmes

Élections municipales

Les maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  en cours Bruno Vermoote    
1984   Aimé Berlaire    
1983 1984 Guy Lièvre DVD  
1959[9]   Léonce Caron    
1940   Georges Camus    
    Léopold Desailly    
         
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Adjoints au maire

  • 1953 [10] : Léonce Caron.
  • 1959 [11] : Camille Vermoote.
  • 1971 [12] : Paul Brassart.
  • 1983 [13] : Aimé Berlaire, Michel Camus.

Autres personnalités

  • Bailleulval a vu naître Jean Le Pot (ou Jehan le Pot), sculpteur mort en 1563, à qui l’on doit les portes sculptées de la cathédrale de Beauvais. Mais aussi un député du Pas-de-Calais né en 1852 : Théodore Rose (1852-1917).

Galerie

Vers la galerie d'images...

Notes et liens

Bibliographie

  • Maïté Caron, Étude du manuscrit de Regnault de Wisquette : seigneur artésien du début du XVe siècle "afin de mémoire pour le temps avenir". Mémoire de maîtrise présenté à l'Université du Littoral sous la direction de Mme Christine Jéhanno, Boulogne-sur-Mer : Université du Littoral, 2004, 276 pages. (L’auteur utilise entre autres le terrier de Bailleulval comme sources)

Notes

  1. Atlas des paysages de la régions Nord-Pas-de-Calais.
  2. Ghislaine Bellart, Catherine Rollet, Pierre Bougard, Paroisses et communes de France, Dictionnaire d'histoire administrative et démographique du Pas-De-Calais, Université de Lille III, 1975, avec le concours du CNRS
  3. Ghislaine Bellart, Catherine Rollet, Pierre Bougard, Paroisses et communes de France, Dictionnaire d'histoire administrative et démographique du Pas-De-Calais, Université de Lille III, 1975, avec le concours du CNRS
  4. Cardevacque, Bulletin de la Commission des antiquités départementales, Tomes II, Arras, 1862, pages 291-293.
  5. Francis Perreau, Guy Lefranc, Mottes castrales et sites fortifiés médiévaux du Pas-de-Calais, Mémoires de la commission départementales d'histoire et d'archéologie du Pas-de-Calais, tome 36, Arras, 2005, P. 76-78.
  6. Armand Viré, Les Souterrains refuge du Pas-de-Calais, Commission des Souterrains et Excavations Artificielles de France, 1920, P. 189-208.
  7. Commonwealth War Graves Commission
  8. Archives départementales du Pas-de-Calais, travaux aux chemins départementaux, cote 2807 W 51.
  9. Recueil des actes administratifs de la préfecture du Pas-de-Calais. Numéro spécial. Tableau nominatif des maires et adjoints du département du Pas-de-Calais élus en 1959.
  10. Recueil des actes administratifs de la préfecture du Pas-de-Calais. Numéro spécial du 5 août 1953. Tableau nominatif des maires et adjoints du département du Pas-de-Calais élus en 1953.
  11. Recueil des actes administratifs de la préfecture du Pas-de-Calais. Numéro spécial. Tableau nominatif des maires et adjoints du département du Pas-de-Calais élus en 1959.
  12. Recueil des actes administratifs de la préfecture du Pas-de-Calais et Bulletin d'informations administratives. Tableau nominatif des maires et adjoints du département du Pas-de-Calais élus en 1971.
  13. Recueil des actes administratifs de la préfecture du Pas-de-Calais de 1983. Tableau nominatif des maires et adjoints élus suite au renouvellement général des conseils municipaux des 6 et 13 mars 1983.

Liens externes

Fiche de l'Insee